Make Médecine Great Again

Bienvenue sur le message VYRAL !

L’histoire de la médecine est une odyssée extraordinaire depuis son origine, l’Antiquité. Nous héritons d’un savoir qui a traversé l’Histoire, issu de l’expérience, du dévouement et du sacrifice d’innombrables personnes ayant contribué à la médecine de leur temps.

Nous bénéficions de grandes révolutions, de multiples renversements de paradigmes, qui ont émaillés la médecine, telle que nous la connaissons aujourd’hui. Pensons aux grandes découvertes dans l’Histoire, notamment celles du XXème siècle, qui influencent encore notre pratique de la médecine actuelle.

Mais qu’en est-il de la médecine du XXIème siècle ?

De plus en plus connectée, notre mode de vie, sans Internet, est de moins en moins possible. Et rien ne pourra arrêter l’innovation dans ce domaine, d’un dynamisme extraordinaire.

Il est pourtant étonnant de constater que le système de soins en France peine à suivre ce virage numérique, touchant pourtant notre quotidien et notre société depuis plusieurs années.

Alors que le numérique aurait pour but de faciliter notre quotidien, actuellement, dans notre travail, il constitue plus un poids qu’un réel avantage. Et ce, que ce soit au chevet du patient, ou pour la gestion du cabinet de médecine générale aux grands hôpitaux…

Pourquoi sommes-nous en retard sur le numérique dans notre système de soins ?
Nous accusons, dans cette page, notre système de soins d’être en retrait des progrès numériques.

Il y a urgence. Il se cache dans cette autre page une menace fantôme.

 

Laissez-vous infecter !

Par le projet VYRAL, en tant que jeunes professionnels de santé, biberonnés aux nouvelles technologies numériques, nous voulons poursuivre ce virage numérique.

Nous espérons sensibiliser tous les professionnels de santé, médical, paramédical, en formation ou diplômés, dans n’importe quelle structure contribuant au soin en France.

Critiquer c’est bien simple, encore faut-il agir, me diriez-vous.

L’objectif serait de vous proposer dès demain des solutions alternatives qui pourraient améliorer votre qualité de vie au travail.

Mais vous savez que la magie VYRAL n’existe pas, que nous n’allons pas changer de suite notre quotidien. Une maladie numérique chronique de moins en moins équilibrée depuis 20 ans prendra un minimum de temps pour être traitée. Nous avons envie d’y mettre ce temps.

Ce qui me motive le plus, c’est d’être bluffé par votre dévouement constant, pour le bénéfice des patients. Et ce malgré les difficultés quotidiennes que vous rencontrez. Je ferai tout pour cette humanité qui fait toute la singularité du soin.

A commencer par former une petite équipe, parmi les plus motivés d’entre vous, en faire une association VYRAL. Pour se placer à l’interface entre le numérique et la santé, pour montrer que ces deux entités ne sont pas incompatibles.

Changer les choses, oui, avec votre soutien ! Commençons à une petite échelle, pour ensuite monter les échelons, pour un jour faire partie de votre quotidien, ce qui sera impossible sans vos retours.

En échange, nous mettrons en place une communication tous les mois, pour vous rappelez notre message VYRAL et pour prouver nos actions pensées sur la durée.

Quelles sont les solutions que nous proposons ?

Episode 1 : le vaccin VYRAL

Nous voulons vous montrer par ce projet que le numérique a une place très importante dans notre système et vous faire prendre conscience des défis à relever, dès demain.

Nous espérons que VYRAL vous aidera à mieux comprendre notre monde ultra-connecté et à prendre conscience de son influence sur notre vie professionnelle.

Ensemble, nous souhaiterions penser la médecine de demain pour préserver l’indépendance et la pérennité de notre système de santé.

 

Episode 2 : le dialogue VYRAL

Nous souhaiterions ensuite échanger avec vous sur votre vision actuelle de la place du numérique dans votre travail.

Quels sont vos besoins numériques au quotidien ?
Quel serait votre idéal de la médecine 3.0 ?

Ce faisant, nous aimerions construire ensemble une nouvelle vision de la santé numérique.
Vers de nouveaux horizons que nous allons choisir tous ensembles, dans le respect de notre éthique et de notre société.
Pensée par les soignants, pour les soignants.

Les champs de dialogue sont infinis :

  • Repenser la place du numérique dans la santé en France dans les structures de soins pour optimiser le soin : dossier médical partagé, solutions logicielles d’aide à la prescription, aide à l’organisation des soignants,
  • Comprendre la sécurité des données de santé en France ainsi que de leur hébergement et construire ensemble des solutions durables,
  • Renforcer la recherche médicale : penser un réseau de recherche national, améliorer le recueil des données au chevet des patients, exploiter des bases de données sécurisées,
  • Optimiser la communication et l’information du grand public, pour renforcer entre autres la prévention : relayer des messages associatifs, penser une information sur l’anesthésie générale 3.0,
  • Promouvoir une innovation de santé française, indépendante, dans le respect de nos valeurs
  • Assurer à tout prix l’indépendance de la santé française face aux géants du web, GAFAM, BATX…

 

Episode 3 : la maison VYRAL

Le cœur de la médecine 3.0, c’est pour moi, assurer la sécurité des données médicales et la préservation du secret médical.

Ce qui est arrivé aux installations informatiques du CHU de Rouen en novembre dernier est inacceptable : l’actualité me pousse plus que jamais à vous faire réagir.

Plongeons dans les abîmes de notre monde numérique. Stocker des données en santé est un défi. Comment garantir que des données si sensibles ne soient accessibles qu’à des professionnels asservis au secret médical ? Il existe actuellement un cahier des charges français, une norme à adopter pour pouvoir héberger des données de santé. Est-elle suffisante en l’état ?

Qui devrait héberger ces données ? L’hôpital lui-même, un sous-traitant privé, le médecin généraliste dans son cabinet, le patient lui-même ?
A quel endroit ? En France, ailleurs en Europe, en Chine, aux États-Unis, sous la peau de chaque patient ? A quel prix ?

Nous proposerons d’organiser une réflexion, un audit sur ce point crucial, afin de trouver une solution durable d’hébergement, sécurisée, en France.

Tous les acteurs du soin vont devoir être rassurés sur la qualité et la sécurité de notre infrastructure numérique en France.

 

Episode 4 : le Kit VYRAL

Pensons un instant, à toutes les technologies et à tous les outils numériques que vous utilisez au quotidien. Actuellement, ceux dont nous disposons sont épars, volatiles, instables et surtout pensés par n’importe qui sauf vous, les acteurs du soin.

Pour cela, je proposerai de développer un Kit VYRAL, qui aurait pour but de penser nos outils numériques, par vous, pour vous, dans le plus profond respect de nos valeurs.

Le champ étant extrêmement large, nous pourrions en profiter pour optimiser le parcours des patients, la logistique intra-hospitalière, la gestion des lits d’hospitalisation ou des plannings, la communication ville-hôpital…

Mais nous commencerons d’abord par de petits outils, pour améliorer notre qualité de vie au travail, pour pouvoir consacrer plus de temps auprès de nos patients !

 

Episode 5 : la formation des (futurs) soignants – une propagande VYRAL

Apprendre à soigner, c’est une aventure d’une intensité incroyable, où les belles histoires se mélangent avec des drames.

Former les futurs soignants, c’est un défi, celui de se mettre au niveau de l’apprenti et se le pousser à se dépasser, pour faire acquérir des compétences, qui ne peuvent s’apprendre qu’en lisant.

Maintenir la qualité de la transmission de nos connaissances, de nos compétences aux plus jeunes est une priorité absolue.

Depuis juillet 2019, les laboratoires pharmaceutiques n’ont plus le droit d’offrir des avantages en nature aux étudiants en médecine.

Oui pour l’indépendance des professionnels de santé de l’industrie pharmaceutique.

Brutalement, la majorité des internes en médecine ont perdu une bonne partie du financement d’un bon nombre de formations. Du côté des médecins, l’information des médecins est de moins en moins aisée, sans les congrès ou colloques organisés par l’industrie pharmaceutique.

Non pour nous couper, sans alternative, de l’information aux innovations médicales et pharmaceutiques.

Nous devons repenser rapidement la façon de nous informer de l’actualité et de l’innovation dans la santé, pour toutes les professions de santé. Exigeons la meilleure information indépendante, impartiale pour nous pousser à appliquer les découvertes les plus récentes.

Après un sondage sur la qualité actuelle de la formation continue des professionnels de santé, nous encourageons le développement d’une gazette VYRAL pensée par vous, pour vous.

 

Episode 6 : l’innovation VYRAL

Penser à soigner, c’est aussi se projeter dans le futur de notre exercice.

Quelle place donner au numérique dans la recherche médicale ? Parce que les thèmes comme le big data, l’intelligence artificielle, le « deep learning » sont très tendance ! Exploiter des bases de données issues de la collecte de données patients pourrait faciliter bon nombre de recherche, en encadrant cette recherche 3.0 sur le plan éthique et légal…

Les possibilités sont infinies ! Nous pourrions par exemple organiser des réseaux de recherche pour augmenter la visibilité de vos études, de vos thèses, de vos mémoires, pour optimiser le recrutement des études dans la France entière… Par une meilleure communication !

Replaçons la France à la pointe de l’innovation numérique!

 

Episode 7 : la prévention VYRAL

Sommes-nous performant en France dans la prévention ?

Communiquer auprès du grand public permettrait d’entretenir la relation de confiance que nous accorde les citoyens.
Lorsque nous prenons en charge les patients à l’hôpital ou en ville, une majorité d’entre eux sont déjà entrés dans la maladie.
Si nous voulons réduire les coûts d’une autre manière, une prévention 3.0 pourrait aider ainsi à désengorger les urgences et à diminuer le recours au soin non programmé…
Nous pourrions améliorer la visibilité des petites associations impliquées dans la santé.

 

Nous aimerions à terme connaître votre idéal numérique du soin en France, de le développer, afin de construire ensemble, une nouvelle façon d’organiser le soin,

Pensée par vous, pour vous,

Dans un seul but :

MAKE Médecine GREAT AGAIN !